Un nouveau visage pour la salle des fêtes et la mairie

Officiellement inaugurée en septembre 2018, la première phase des travaux de rénovation de l'hôtel de ville s'est appliquée à donner un nouveau visage à la salle des fêtes (rez-de-chaussée) et aux façades de ce bâtiment emblématique du centre-ville bessard. La deuxième phase des opérations concerne la mairie en tant que telle (située au 1er étage) et devrait être terminée pour fin 2019.

La rénovation de l'hôtel de ville vise à : rendre la salle des fêtes et la mairie accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR) (par le biais de rampes adaptées et d'un ascenceur qui sera installé dans la cage d'escalier existante) et améliorer l’esthétique, le confort et la fonctionnalité du bâtiment pour un meilleur accueil des usagers et fonctionnement des services.


Salle des fêtes (rez-de-chaussée)


La première phase des travaux s'est étalée de mai à septembre 2018, pour un coût de 228 000 € HT. Les interventions sur la salle des fêtes ont permis, en plus d'améliorer les conditions d'accueil des PMR (accessibilité, toilettes adaptées), d'accroître le confort acoustique de l’équipement, qui accueille de nombreux événements festifs et cérémonies (couches phoniques assurant une meilleure diffusion du son par réduction de l'écho notamment). Les arcades extérieures - dont certaines étaient murées - sont désormais toutes vitrées et ouvertes (des stores verticaux ont été installés), offrant de la lumière et une vue dégagée sur les rues, places et bâtiments attenants. Parquet et peintures ont été repris et le bar a été redisposé.


Façades extérieures


Un écran devrait, à terme, être installé à l'angle de la place de la mairie qui offrira un espace d'information dynamique utile à la mairie pour communiquer sur ses actions ou tout événement. Des panneaux d'affichage, adaptés à la taille des voûtes de la salle des fêtes, permettront d'offrir un espace d'exposition extérieur et/ou intérieur, facilement utilisable et modifiable.


Conçues de longue date, en collaboration avec le scénographe Jean-Michel Fiori, les deux grandes figures de Mariannes installées sur la façade ouest de l'hôtel de ville (face à la place du Dr. A. Pipet) visent à : embellir le bâtiment en contrebalançant son aspect trop minéral, tout en respectant sa valeur architecturale historique ; et à mieux marquer sa fonction de «maison commune». Les deux figures (composées chacune de 3 éléments en aluminium peints en bleu charron, en rouge de Besse, ou brut simplement verni) affichent un ensemble de mots-clés, valeurs et verbes d’action. Le coût de la réalisation et de l'installation des Mariannes est de 28 581 €.


Mairie (1er étage)


Plus de 30 ans après les derniers travaux de rénovation, il s'agit aujourd'hui d'adapter les murs aux usages présents et aux nouvelles exigences en matière d'équipement, d'accueil et de services. Le principal défi architectural consiste en l'installation d'un ascenceur, équipement lourd indispensable à l'accueil des personnes à mobilité réduite. Elle nécessite notamment de réduire la largeur du nouvel escalier (l'existant devant être détruit). Il s'agit également de redistribuer les espaces : création d'un nouvel accueil, de nouveaux bureaux... ; comme de revoir les réseaux et équipements (électricité, télécoms, outils de projection, visioconférence...). Enfin, une nouvelle et grande salle du conseil et des mariages (voir la photo ci-dessous) offrira un cadre véritablement adapté aux réunions et aux nombreuses cérémonies qui y seront célébrées.

Dans l'attente de la fin des travaux, les services administratifs de la commune ont été déplacés dans l'ancien EHPAD (rue des Près-de-la-Ville), dès le mois de juin 2018.



Coût total du projet : 615 000 € H.T.
Subventions : 414 135 € (soit 67 % du coût d'objectif) :
  • Département (FIC) : 121 988 €
  • Etat (DETR) : 150 000 €
  • UE (FEADER) (RDC) : 112 147 €
  • Région (plan ruralité) : 30 000 €