Valoriser les effluents agricoles

Prévu pour une mise en service au printemps 2020, le méthaniseur de Besse est en cours d'aménagement en contrebas de la station d'épuration, dans le secteur de Chiloza. L'équipement devrait permettre de traiter de manière innovante les effluents agricoles générés sur le territoire communal. Associant plusieurs exploitants locaux, le projet est porté en collaboration avec la Chambre d’Agriculture, la société Methajoule et le fonds d'investissement régional Oser.


Une étude de faisabilité financée avec le concours de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), du conseil départemental du Puy-de-Dôme et de la communauté de communes du Massif du Sancy, a été réalisée par la société Methajoule. Cette mission a permis de dégager plusieurs constats :

  1. La commune dispose d’un gisement agricole important et fiable. Une campagne de conventionnement lancée auprès des agriculteurs du secteur a permis d’obtenir 18 engagements et l’assurance de tonnages collectés supérieurs aux estimations. Le gisement concerné s’élèverait à 19 000 tonnes, composées de fumier (à plus de 80%), de la fraction solide de lisiers (séparation au moment de la collecte) et de lactoserum (2 600 tonnes de produit brut avant évapo-concentration) ;

  2. Une valorisation thermique est possible dans une perspective de développement durable. Le biogaz produit pourra être revendu, en tant que tel ou sous forme d'électricité (par l'alimentation d'un générateur permettant de fournir jusqu'à 730 foyers) ;

  3. Le digestat solide sera restitué aux exploitations pour l’épandage (après une perte de 10 % de son poids). Ce produit désodorisé présente le même potentiel humide que le fumier et possède une valeur agronomique accrue (minéralisation d’une partie de l’azote organique en azote ammoniacale plus disponible pour les plantes). En outre, ce traitement permettra de détruire près de 90 % des germes pathogènes (salmonelle, listeria...) et les graines parasites ;

  4. Ce projet est, du point de vue économique et pratique, dans l’intérêt des agriculteurs : gains sur le coût et le temps de transport (produit pris en charge et rapporté sur l’exploitation agricole) ; gains sur le coût et le temps d’épandage (rémunération du fumier par l’exploitant à 1,95€/tonne) ; gains sur les capacités de stockage et économie sur la construction de fosses plus grandes ;

  5. Le méthaniseur pourra fonctionner en synergie avec la station d’épuration située à côté du site de construction. Cela permettra d’envisager des liens entre les installations (accès, réseaux, process industriels…) et de limiter les nuisances de construction et de fonctionnement.


Sur la base de ces conclusions très positives, une société de projet a été constituée avec un capital de 1 040 000€ fourni à 50% par Methajoule, 40% par le fonds d’investissement régional Oser (qui accompagne les projets d’énergie renouvelable) et 10% par la Commune. La participation communale, qui représente un investissement de 104 000€, permet d’ancrer l’initiative sur le territoire et d’être à l’écoute d’un projet industriel fait pour et avec les agriculteurs.

Les travaux ont d'ores-et-déjà commencés : après le dégagement du site en 2018, suivra l'édification des structures en 2019. L'équipement devrait être inauguré au printemps 2020.


Coût total estimé du projet : 3 500 000€
30% de fonds propres (Methajoule, fonds Oser, Commune)
15% de subvention via l'ADEME
55% d'emprunt